Charte pour l’efficacité énergétique et environnementale dans le tertaire

Le Plan Bâtiment Durable a lancé, le 11 octobre, la version 2017 de sa charte d’engagement sur la rénovation du parc tertiaire public et privé. Initiée en 2013, cette démarche volontaire compte désormais 123 signataires impliqués dans l’amélioration de la performance énergétique et environnementale de leurs immeubles. Les acteurs publics et privés échangent régulièrement sur leurs pratiques, leurs difficultés et les actions mises en place.

© Plan Bâtiment Durable

La nouvelle édition de cette charte se base sur 3 rapports de suivi des engagements ayant permis de favoriser les retours d’expériences et d’améliorer la connaissance collective des pratiques de rénovation dans le parc tertiaire. Ainsi pour les acteurs engagés, il est important d’agir à la fois sur la sensibilisation des occupants, une meilleure exploitation / maintenance et pilotage des équipements et installations et des rénovations plus conséquentes embarquant les enjeux énergétiques.

Compte tenu de la suspension par le Conseil d’Etat du décret d’application de la loi Grenelle 2, les acteurs déjà engagés dans la charte tertiaire ont fortement souhaité poursuivre la dynamique en éditant une nouvelle version de la charte en adéquation avec le nouveau contexte législatif et réglementaire. 

Le Plan Bâtiment Durable explique qu’ « avec ce nouveau texte, en plus de la diminution de la consommation énergétique de leurs actifs, les signataires sont particulièrement invités à inclure dans leurs objectifs la recherche de l’amélioration de l’empreinte carbone de leur parc. Ils pourront également témoigner de la prise en compte des énergies renouvelables dans la performance énergétique et environnementale des bâtiments. La charte étend ainsi son champ d’application à la performance environnementale« .